Sarbacane sportive handisport

Posté par: Frédéric AMIEL Catégorie: Sports adaptés Handisports Date: Commentaire: 0 Postés: 230

Informations, conseils sur la sarbacane de loisir sportif et handisport. Règles du jeu, organisation d'activités avec une sarbacane de loisirs, matériel à utiliser en fonction de l'âge, de ses besoins...

La sarbacane est une activité de précision. Elle peut très bien s’intégrer lors des rencontres, compétitions, journées de découverte de tir à l’arc. L’activité sarbacane peut apporter à nos clubs un souffle nouveau en termes de pratiques et de pratiquants : sarbatains et sarbataines (termes inventés à partir du vieux français où le terme « sarbatenne » apparaît en 1519 puis est transformé en « sarbatane » puis sarbacane).

On y tient, cette pratique doit être encadrée par des adultes!

C'est quoi une sarbacane sportive?

La sarbacane est composée de plusieurs parties

Le Tube : généralement en aluminium, il est l'élément principal de la sarbacane. Une sarbacane peut n'être que ce simple tube. Certaines sarbacanes standard du commerce se composent de plusieurs tubes, assemblés entre eux avec une fixation étanche. Il est très possible de construire sa propre sarbacane avec un simple tube d'aluminium d'un diamètre adapté (calibre 0.4 pouce = tube de 12 mm, intérieur 10 mm). La longueur limite utilisée en compétition est de 48 pouces soit environ 122 cm.

L’Embouchure : partie en forme de petit entonnoir (E) qui se pose sur la bouche. Elle est utile pour bien canaliser le souffle à l'intérieur du tube, et surtout comporte un dispositif permettant d'empêcher le projectile d'être avalé.

Le carquois ou Porte-projectiles : accessoire optionnel, il s'agit d'un disque permettant de porter ses projectiles sur la sarbacane elle-même.

La Poignée : accessoire optionnel, c'est une zone en mousse permettant de poser la main sur la sarbacane d'une manière adhérente.

Le Viseur : accessoire optionnel, il s'agit de la partie opposée à l'embouchure, permettant non seulement d'aligner son tir mais aussi de protéger une sarbacane verticalement posée à terre.

Les projectiles

Les projectiles sont propulsés par la sarbacane, ils peuvent être de plusieurs sortes.

Traits : projectiles en forme de pointes longues et fines similaires à des aiguilles. Ces projectiles sont adaptés pour les tirs sur blasons mais peuvent être également utilisés pour les cibles 3D

Lancettes : projectiles possédant une grosse tête en plastique très peu utilisés

Lances : projectiles pointes à extrémités aplaties comme des lances, plus fines et plus tranchantes. Ces projectiles sont particulièrement appréciés pour la chasse.

Clous : projectiles courts similaires à des clous, plus épais et plus courts que les traits. Ce sont des projectiles intermédiaires pour différentes cibles non-fragiles. Certains modèles plus destructeurs sont plus longs et ont des têtes-lances.

Bouchons : projectiles non-pointus, destinés à tirer sur les cibles-objets. Certains modèles reprennent les embouts standards pourvus d'une tête-acier.

Plastiques : ces projectiles sont à utiliser sur des cibles de jeu prévues à cet effet.

Hélicoptères : projectiles non pointus possédant des ailettes tournantes destinés à des tirs artistiques en hauteur.

Les visuels de tir

C’est le support sur lequel le projectile est propulsé. Il peut être constitué de :

Le Blason de concours : il est composé d'une simple feuille de papier A4 sur laquelle sont imprimés les cercles de points officiels. Vérifier à l'impression que le cercle extérieur fait bien 18 cm de diamètre (possibilité de vérifier le cercle médian de 12 cm grâce à l'emploi d'un CD). Il est disposé sur un support dans lequel les projectiles peuvent se planter (une épaisseur de quelques centimètres peut convenir)

Le blason de « dart » : Le blason est décomposé en 7 segments de 3 zones : simple, double et triple. Le centre vaut 25 points. Le but est de faire 75 points. Il existe également beaucoup d’autres types de blasons

Les objets : Le tir aux objets - appelé « chute de boites d'allumettes » s'effectue sur des petites cibles légères à faire tomber

Le parcours : Comme au tir à l’arc, il est possible d’organiser un parcours sur cibles papier ou volumétriques.

Conseils d'achat

Le principal point de choix est la taille et l'utilisation qu'on veut en faire pour de la compétition plus la sarbacane est longue et plus elle sera précise mais moins elle pardonnera les défauts de tir.

Donc il faut trouver un équilibre entre la taille et son utilisation. Par exemple, une sarbacane de taille 48" sera vraiment longue et difficile à bien utiliser pour des enfants.

Par contre, pour une utilisation par des adolescents en club, elle est adaptée.

Pour du tir "détente" dans son jardin, privilégier une sarbacane de taille de 36" même pour les adultes, elle est plus facile d'utilisation, moins facile à tordre et suffisante pour du ludique.

L'équipement

La ciblerie : blasons classiques (3 cercles avec 3,5 et 7 points) ou spécifiques (+ de cercles, points différents...)

La sarbacane : comme indiqué précédemment, le but est de trouver un équilibre entre la taille et son utilisation (+ longue = + précise mais + adaptée pour des initiés).

Le petit matériel : les lances et les traits (ces derniers se différenciant avec une pointe plus aplatie)

Règle du jeu

Pour les règles en concours cela dépend de la fédération qui la gère (Ufolep, handisport, et association Fssa):

FSSA : toutes les règles ici

FFH : les règles ici

Ufolep : à voir ici

La sécurité

Protection générale : Veiller à ne jamais laisser l'arme à la portée des enfants sans surveillance. L'usage de la sarbacane en club doit toujours être supervisé par un animateur ou le président du club.

Danger : Ne jamais viser une personne ou un animal, même avec une sarbacane non chargée. Ne jamais tirer en l'air, le projectile pourrait blesser quelqu'un en retombant. Pour éviter les blessures oculaires il ne faut jamais regarder à l'intérieur d'une sarbacane pointée vers le haut, un projectile pourrait descendre et blesser l'œil. Rester vigilant lors de la manipulation

Hygiène : Nettoyer régulièrement les sarbacanes : embouchure et intérieur du tube

Ciblerie : Utiliser du matériel de ciblerie adapté et vérifier l’implantation de celui-ci vis-à-vis du public ou des pratiquants.

Transport : Faire attention lors du transport de la sarbacane. Comme pour tout transport d’arme, une réglementation spécifique est en vigueur. La sarbacane doit être transportée démontée ou dans une housse, un étui, une mallette prévue à cet effet.

Déplacement : Il est interdit d’aller en cible avec la sarbacane pendant la séance de tir. Il faut donc prévoir des supports pour pouvoir poser les sarbacanes entre chaque volée. On ne se déplace pas avec les projectiles pointus à la main sans protection.

Transport des projectiles pointus : Pendant la séance de tir il est fortement préconisé d’utiliser un carquois permettant de ranger les projectiles. En tout état de cause, les projectiles devront toujours être parallèles à la partie du corps en contacts On peut également utiliser une plaque de mousse sur laquelle seront plantés les projectiles. Pour le rangement entre chaque séance possibilité d’utiliser le carquois situé sur la sarbacane.

Chargement de la sarbacane : Il est préconisé de charger la sarbacane par le haut (orifice de sortie du projectile). De ce fait on est sûr que le projectile sera en butée sur le cran de sécurité (il ne faut pas que le projectile passe le cran de sécurité sous peine de le réceptionner par la bouche).

Le sarbatain : Le sarbatain doit porter des chaussures fermées.

Placement : pour le tir, le sarbatain devra poser ses pieds en arrière de la ligne du pas de tir, sans la toucher

Toutes les informations très complètes sur le site de l'UFOLEP en cliquant ici

Commentaires

Laissez un commentaire

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre