L'influence des couleurs sur les apprentissages et le développement de l'enfant

Description de l’influence des couleurs sur les apprentissages et le développement cognitif et émotionnel de l'enfant

Lorsqu'il s'agit de concevoir un espace favorable à l'épanouissement des enfants, outre les formes, les matières et textures des éléments et mobiliers dédiés, un des constituants essentiel à prendre en compte est le choix des couleurs.

De nombreuses études ont démontré que les couleurs avaient un impact sur les fonctions motrices, l'esprit et les émotions. Elles influent également différemment selon l'âge, la perception des couleurs et de l'espace se construisant et évoluant à mesure que l'enfant grandit.

Les couleurs qui influent le plus sur les performances sont celles que l'on aime. Ainsi, les capacités de mémorisation d'un enfant entouré par des couleurs qu'il apprécie peuvent s'améliorer de 55 à 78%. (1) Et les préférences chez les jeunes enfants vont généralement vers des couleurs lumineuses et saturées, tandis qu'après 12 ans, les goûts évoluent plutôt vers des couleurs un peu plus foncées ou douces.

 

La symbolique des couleurs et leur impact sur les émotions

On distingue principalement 4 grands groupes de couleurs auxquelles on peut attribuer des effets sur l'humeur et le comportement. Ces effets peuvent être observés plus distinctement chez les enfants. Les enfants y sont globalement plus sensibles.

Des couleurs aux tons neutres et naturels

Nous éprouvons tous, mais surtout les enfants, le besoin de ressentir un sentiment de sécurité, d'apaisement et d'intimité. Pour développer la confiance nécessaire à tout accomplissement, l'enfant a besoin de se sentir rassuré et serein.

En cela, les teintes de gris et les nuances de couleur terre donneront un sentiment de protection et aideront à diminuer le stress et l'anxiété.

    • Le gris : symbole de neutralité, la couleur grise dépend de la couleur ambiante. Associée à des couleurs vives, elle inspire la fiabilité, le pragmatisme. Avec des couleurs sombres, elle semblera effacée et peut évoquer la monotonie.

    • Les tons sienne, ocre, marron : apportent une atmosphère naturelle et chaleureuse. Elles ont une action protectrice, amicale et équilibrante. Leur effet est décontractant, elles respirent le confort et la sécurité.

  • Parmi les couleurs neutres, on va aussi avoir le blanc : éclatante, pure, elle est encourageante et pacifique. Mais le revers de sa pureté, c'est qu'elle peut donner une sensation de froideur et de vide. Et enfin, son opposée le noir : peu adaptée pour les petits, même avec parcimonie car ils la perçoivent comme lugubre et effrayante, elle devient plus intéressante après 12 ans, en la combinant à d'autres couleurs pour une ambiance plus sérieuse, ce qu'apprécie l'adolescent, qui est en recherche de maturité.

Favoriser la joie et l'optimisme

Les couleurs qui donneront une sensation d'énergie, du dynamisme et de la joie de vivre mais aussi de fraîcheur seront principalement dans les tons jaunes, complétés par diverses nuances de vert. Au delà de la bonne humeur, ces couleurs ont un effet positif sur la concentration dans l'apprentissage.

    • Le jaune : couleur claire, gaie, lumineuse. Donne de la bonne humeur, active la réflexion et stimule les capacités cognitives.

    • Le vert : il représente la paix, la nature et la sécurité. Il a une influence régénératrice et revitalisante sur l'organisme. Comme les tons terreux, elle a des effets relaxants et équilibrants.

  • Le bleu-vert : cette nuance possède les attributs de la couleur bleu de manière plus intense. Elle est efficace pour encourager la détermination.

Pour la paix de l'esprit

On peut rapprocher ces couleurs aux premières pour leurs effets assez similaires. Elles aident à réduire le stress, l'anxiété et les inhibitions.

Elles se composent de tons bleus froids et de violets vifs et permettent de créer une atmosphère paisible, propice au lâcher-prise et idéale pour calmer l'esprit et les débordements d'émotions.

    • Le bleu : le bleu apporte calme et douceur ainsi qu'un sentiment de fraîcheur et de grands espaces. Il aide en situation de stress, de nervosité ou de troubles du sommeil.

  • Le violet : c'est la couleur de l'esprit et de spiritualité. Elle permet de s'ouvrir à la créativité, de combattre des comportements individualistes ou extravagants. Elle est associée à la dignité et la sagesse.

Des couleurs chaleureuses et accueillantes

Enfin, on retrouve ce groupe de couleurs qui apportent chaleur, dynamisme et confiance en soi. Ces couleurs permettent de contrer les émotions mélancoliques, la tristesse et les comportements passifs, le repli sur soi. Elles stimulent les enfants et les aident aussi à développer leur créativité.

Ces couleurs comprennent les tons rouges, roses et orangés. Et bien que la couleur rouge doive s'utiliser avec prudence, car pouvant aussi générer des émotions fortes de colère, voire d'agressivité, bien employée elle reste un atout dans un espace dédié au jeu.

    • Le rouge : flamboyante, très dynamique, le rouge ne passe pas inaperçu et est à utiliser avec prudence. Elle évoque l'amour et la passion mais peut animer des comportements belliqueux.

    • Le rose : apaisante, la couleur rose rétablit l'équilibre et favorise l'esprit d'équipe. Elle est adéquate pour le repos

  • Le orange : couleur joviale et dynamisante, elle contribue à l'éveil de la créativité et de l'esprit. Elle aiguise l'appétit. Très chaleureuse, elle amènera convivialité et sentiment de cohésion dans un groupe.

 

Choix des couleurs selon l'âge et les espaces dans lesquels l'enfant évolue

Pour stimuler les capacités d'attention, d'apprentissage ou de mémorisation, ou bien pour encourager les compétences de sociabilisation, la motricité et le bien-être, il sera important de concevoir des espaces de vie, de travail, de jeux et d'apprentissage adaptés.

Des besoins spécifiques à chaque âge

    • De 0 à 3 ans - stimulation et exploration : Jusqu'à l'âge de 3 ans, l'enfant est en phase d'exploration, il observe, il touche, il utilise tous ses sens pour comprendre son environnement.

    • De 3 à 6 ans - communication : À ces âges-là, les enfants commencent à développer et à exprimer leurs préférences. Ils apprennent à interagir avec leur environnement et à nouer des relations.

    • De 6 à 12 ans : éducation C'est à ce stade que l'effet des couleurs sur les capacités de mémorisation et d'apprentissage prend encore davantage d'importance, elles les aident à se forger leur identité.

    • De 12 ans à 25 ans : évolution Les personnalités s'affirment, l'adolescent puis le jeune adulte développe son autonomie, teste plus loin ses limites. C'est une tranche d'âge pour laquelle il faudra recréer une nouvelle composition des couleurs pour les stimuler.

Des couleurs adaptées aux salles et aux activités qui y ont lieu

    • Dans les lieux de repos : pour une ambiance propice à la détente, l'enfant aura besoin de couleurs invitant au calme et à l'apaisement. La palette des couleurs froides, le rose et les couleurs terreuses sauront y trouver leur place.

    • Pour les salles de classe : dans une atmosphère dédiée à l'étude, on associera des couleurs qui stimulent les performances d'apprentissage et de mémorisation avec celles qui permettent la concentration. Ainsi, dans les classes, on associera à la fois des couleurs dynamiques, comme le jaune, ou l'orange avec des couleurs plus propices à la réflexion et à la stabilité, comme le bleu. On évitera les couleurs trop intenses sur le mur où se situe le tableau et on choisira plutôt, ici seulement, du gris ou du beige qui éviteront la distraction.

    • Dans les espaces de jeux : enfin, l'enfant apprend en jouant et développe sa motricité. Il bénéficiera d'être entouré de couleurs vives, saturées et les couleurs chaudes. Conviviales et chaleureuses : rouge, orange, jaune, vert et bleu seront privilégiées.

Pour aller plus loin :

Quelles couleurs pour les enfants : étude Tarkett

(1) Cockerill, I.M., &Miller, B.P. (1983). Children's Coloring Preferences and Motor Skill Performance with Variations in Environmental Coulour. Perceptual and Motor Skills, 56(3), 845, 846.
Rédactrice contributrice de cet article 

Commentaires

Laissez un commentaire

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre