Conseils pour choisir une protection en mousse (angle, mur, sol, poteau)

Posté par: Frédéric AMIEL Catégorie: Parcours de motricité enfant Date: Commentaire: 0 Postés: 321

Conseils pour choisir une protection en mousse (angle, mur, sol, poteau) adaptée aux enfants, écoles, collectivités, clubs de sport...

Que ce soit en crèche, en école maternelle ou primaire, en collectivité, dans un centre d'accueil spécialisé, pour une pratique sportive, les protections sont indispensables pour sécuriser les espaces de vie.

Les différentes étapes du développement chez l'enfant

(cf INPES Santé publique http://inpes.santepubliquefrance.fr/70000/dp/06/dp061016.pdf)

-  Dès sa naissance, dans son lit, il faut veiller à le coucher en toute sécurité. Il ne faut jamais le laisser seul que ce soit dans son bain, sur la table à langer, dans la maison ou dans la voiture. A partir de 3 mois, un enfant commence à attraper les objets à sa portée. Il peut se retourner, rouler sur le côté et tomber de la table à langer, du lit ou du canapé.

- Entre 4 et 6 mois, un enfant commence peu à peu à se tenir assis mais il n’est pas capable de garder son équilibre, ni de se maintenir assis.

- Entre 6 et 9 mois, l’enfant apprend progressivement à se déplacer en rampant puis en marchant à quatre pattes. Sa curiosité le pousse à toucher tous les objets qui sont à sa portée et à les mettre dans sa bouche. Il risque de s’étouffer avec des petits objets ou des petits aliments.

- Entre 9 et 18 mois, un enfant commence à se mettre debout puis à marcher et il explore le monde qui l’entoure. Il comprend progressivement la signification du « non ». Attention aux chutes dans les escaliers, aux brûlures dans la cuisine et aux produits ménagers qu’il pourrait avaler.

- A partir de 18 mois, l’enfant devient plus autonome. Il commence à comprendre les conseils et les explications des parents pour éviter les dangers mais il veut les imiter. Il grimpe partout, ce qui augmente les risques de chutes. Attention aux fenêtres ouvertes.

- A partir de 2 ans, un enfant monte et descend seul les escaliers. Il sait ouvrir les portes et part en exploration. Sa curiosité s’éveille mais il n’est pas encore conscient de la plupart des dangers.

- A partir de 3 ans, il prend de l’assurance et se dépense beaucoup. Il parle et comprend de mieux en mieux. Il fait peu à peu la différence entre ce qui est permis et ce qui est interdit mais il n’est pas capable de mesurer les risques qu’il prend et les accidents sont souvent plus graves.

Comment prévenir les accidents?

(nous ne parlerons pas des accidents domestiques, pour plus d'infos à ce sujet http://inpes.santepubliquefrance.fr/70000/dp/06/dp061016.pdf)

- l'enfant se coince les doigts : que ce soit en jouant, en fermant une porte sur un de ses camarades ou sur lui-même, les protections anti pince-doigt permettent d'éviter ce risque. Une feuille de vinyle fixée à 

 des autocollants situés sur chaque extrémité de la porte va empêcher l'accès à l'ouverture de la porte (voir un exemple ici)

- l'enfant se cogne contre les angles : durant le processus du développent de l'enfant (vu plus haut), il a encore du mal à maîtriser ses gestes, puis va prendre plus d'assurance malgré une motricité et une mobilité à travers les espaces encore imparfaite. Le risque est don important que celui-ci se fasse mal sur des angles de mur, de meubles... Pensez donc à aménager vos espaces avec des protections d'angle : celles-ci peuvent se matérialiser sous une forme linéaire (si l'angle est imparfait) ou en forme de L (pour couvrir l'intégralité de l'angle). Choisissez de préférence, un matériel classé non feu, le revêtement extérieur est majoritairement en PVC, et peut être adapté pour l'intérieur ou l'extérieur. Plusieurs modèles sont disponibles ici (standard ou en sur-mesure) : madeleinejeux-shop.fr/protections-d-angle

- pour un bébé, les protections de sol : matérialisé par des dalles de sol (voir un choix de dalles amortissantes), colorées ou d'un ton neutre, sous forme de puzzle ou carré, avec bordures...les dalles de sol ne sont donc pas des tapis (qui eux sont plus épais et donc moins dynamiques) mais des supports en mousse d'une épaisseur minimum de 1,2 cm permettant d'amortir les chocs et rendre plus confortable l'aire de jeux de l'enfant. Privilégier également les modèles classés non feu M2 pour les espaces accueillant du public. Toutes les dalles ne permettent pas d'y apposer des structures lourdes (voir ici pour un modèle adapté).

- pour une pratique de sport de combat : les protections murales sont utiles pour amortir les éventuels chocs subis par une projection ou une inattention.

Il existe des modèles à fixer avec de la colle ou par bandes agrippantes. Veillez à choisir dans les espaces accueillant du public, une protection classée non feu (M1, M2.....) et privilégier une épaisseur minimale de 1,8 cm.

Vous trouverez ici, un choix de protections murales adaptés aux espaces accueillants du public.

Commentaires

Laissez un commentaire

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre